Sur Ariane

Je suis Ariane.

Je ne suis pas une ketje de Bruxelles, ni une Zinneke. J’ai grandi à la campagne, dans les Ardennes flamandes.

Mais je me sens Bruxelloise. Ici, je me sens chez moi. Pendant mon enfance, j’accompagnais ma maman quand elle venait plaider à Bruxelles. J’ai étudié à Bruxelles: le Droit à la VUB et l’Histoire de l’art à l’ULB. Pendant huit ans, j’ai ‘kotté’ à Bruxelles. Mon mari est Bruxellois. Mon fils est né à l’UZ à Jette, mes enfants vont à l’école à Boitsfort. J’habite, je travaille et je vis à Bruxelles.

J’ose même dire que j’aime Bruxelles.

Quand on dit que Bruxelles est ‘sale’ et que ce n’est pas une belle ville, ça me dérange.

Je ne nie pas les problèmes. Être bloqué dans les embouteillages, le manque de place dans les écoles, le déficit chronique de la Région ne me plaisent pas non plus.

Je voudrais que Bruxelles devienne un modèle pour les autres capitales européennes.

Une ville agréable à vivre. Nous avons beaucoup d’atouts que nous n’exploitons pas suffisamment.

Faire du surplace n’est pas une option selon moi !

J’ai fait mes débuts en politique il y a exactement dix ans. J’ai poussé la liste Open VLD pour le Parlement bruxellois. Ensuite, j’ai vécu pendant quelques années à Paris.

Bruxelles est un projet unique qui mérite d’être ambitieux, qui mérite des responsables qui osent s’attaquer à ses problèmes spécifiques.

Qui d’autre que moi veut arrêter de faire du sur place ?

Qui veut faire avancer Bruxelles avec moi ?

Je ne peux pas croire que je sois toute seule.

Avec cette introduction, j’espère être moins une inconnue pour vous.

(Et oui, je suis aussi ‘la fille de’ mon papa et je suis aussi ‘la sœur de’ mon frère… 😉